Maximilien Bruggmann

Maximilien Bruggmann est l’un des plus grands photographes suisses. Pendant un demi-siècle, il a parcouru le monde entier pour réaliser quantité de reportages et illustrer une soixantaine de très beaux livres, saisissant au vol éclairs d’humanité et instants d’éternité.

Il se rendait fréquemment dans les lieux les plus reculés du désert saharien, à la rencontre de ses amis nomades ou à la recherche de gravures rupestres dont les auteurs, photographes avant l’heure, ont gravé dans la pierre les instantanés de la vie préhistorique, au temps où le Sahara était vert.

Les expositions de Maximilien Bruggmann constituent des événements rares. La dernier était en Juillet 2013 à Ferney-Voltaire (France), la avant-dernière au début de l’année 2013 au Centre culturel de Shawinigan (Québec), une autre en 2009 au Manoir de Martigny (Suisse). Ses archives photographiques – près de 100'000 diapositives – constituent des témoignages d’une grande variété et d’une extraordinaire richesse, des gauchos argentins aux chameliers touaregs en passant par la route des épices, les décors démesures des parcs nationaux américains, les panoramas grandioses des Alpes ou le chatoiement coloré des cérémonies amérindiennes.

Graphiste de formation, photographe par passion, Maximilien Bruggmann donne à ses clichés une esthétique rare. L’extrême méticulosité qu’il apporte à leur archivage en fait des documents désormais introuvable et irremplaçables.

Alex Décotte